Dictionnaire technique

A

ADEME

ADEME, sigle désignant l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ex A.F.M.E). Cet établissement public à caractère industriel et commercial, est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Etat. Sa mission est d'agir en incitant à réaliser des opérations ayant pour objet la protection de l'environnement et la maîtrise de l'énergie.


Aérothermie

L’aérothermie consiste à capter l’énergie thermique de l’air. Grâce aux procédés de l’aérothermie (pompe à chaleur en captage d’air), des économies substantielles sont possibles.
Cette énergie thermique est présente dans l'air même lorsqu'il fait froid dehors.
L’aérothermie air/air est une climatisation réversible dont le but principal est la production de chaleur.

B

Biomasse

Dans le domaine de l'énergie, le terme de biomasse regroupe l'ensemble des matières organiques pouvant devenir des sources d'énergie. Ces matières organiques qui proviennent des plantes sont une forme de stockage de l'énergie solaire, captée et utilisée par les plantes grâce à la chlorophylle. Elles peuvent être utilisées soit directement (bois énergie) soit après une méthanisation de la matière organique (biogaz) ou de nouvelles transformations chimiques (biocarburant).

D

Développement durable

Terme créé en 1980 pour désigner un développement qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Depuis la conférence de Rio (1992), le développement durable est reconnu comme un objectif par la communauté internationale.


DPE : diagnostic de performance énergétique

Depuis le 1er novembre 2006, tous les actes authentiques de vente d'un bâtiment ou partie de bâtiment ou toutes promesses de vente doivent être accompagnés d'un diagnostic de performance énergétique. A l’achat ou à la vente d’une habitation, il vous faudra, au même titre que pour les termites, le plomb ou l'amiante, intégrer un DPE dans l'acte de vente. Le DPE permet d’être informé sur les caractéristiques thermiques (chauffage, production d’eau chaude, etc) du bien, sur ses consommations d’énergie et sur une estimation des coûts de ces consommations. Il permet également d’être sensibilisé à la lutte contre l’effet de serre, par l’évaluation de la quantité de gaz à effet de serre émise en raison de la consommation d’énergie du bien, et par les « étiquettes énergie et climats » qui classeront cette consommation et cette quantité de gaz émise en fonction d’une échelle en sept classes A à G. Enfin il incite à réaliser des travaux d’économie d’énergie grâce à des recommandations de travaux.

E

Effinergie

Association dont l’objectif est de promouvoir les constructions et les rénovations de bâtiments à basse consommation d’énergie.


ENR : énergies renouvelables

On désigne par énergies renouvelables l'ensemble des techniques de production d'énergie dont la mise en oeuvre n'entraîne pas l'extinction de la ressource initiale et est renouvelable en permanence à l'échelle humaine : les principes producteurs d'énergies renouvelables sont la force nucléaire, les réactions chimiques, la force gravitationnelle.

G

Géothermie

Le chauffage géothermique, ou chauffage thermodynamique à capteurs enterrés, consiste à capter les calories présentes dans le sol pour les restituer dans la maison.


Grenelle de l'Environnement

L’organisation du Grenelle Environnement vise à créer les conditions favorables pour l’écologie, le développement et l’aménagement durables.
Il doit aboutir à un plan d’actions de 15 à 20 mesures concrètes et quantifiables recueillant un accord le plus large possible des participants.

P

PAC : pompe à chaleur

Elle prélève la chaleur du sous-sol, augmente sa température et restitue une chaleur plus élevée dans l’habitation. Elle utilise un compresseur qui doit être entraîné par un moteur électrique. Pour un kilowattheure d’énergie électrique consommée elle en restitue trois à quatre. La PAC peut récupérer l’énergie de 3 sources différentes, en fonction du milieu environnant : elle récupère les calories du sol, de l’eau ou de l’air et les restitue, par exemple, à un plancher chauffant.
Permet de chauffer un logement à moindre coût.


Panneaux solaires

Un capteur solaire est un équipement destiné à absorber une partie du rayonnement solaire afin de le convertir en énergie réutilisable par l’homme. Il en existe deux types. Les panneaux solaires photovoltaïques qui convertissent la lumière du soleil en électricité. Les panneaux solaires thermiques qui convertissent la lumière en chaleur, cette technique fiable permet des gains de 70% sur l’eau chaude et près de 50% sur le chauffage. 


Puits Canadien

Le puits Canadien consiste à faire passer l'air de renouvellement de votre maison par des tuyaux enterrés (profondeur d'au moins un mètre cinquante, longueur 25 à 30 m, diamètre tube 160 mm). En hiver, à cette profondeur, le sol est plus chaud que la température extérieure, l'air froid est alors préchauffé avant de rentrer « chez vous ». En été ? Vous l’avez compris c'est l'inverse. Le sol étant plus frais que l'air extérieur, ce dernier va se refroidir. A une profondeur de deux mètres, la terre a une température pratiquement constante, aux environs de 15 °c en moyenne. Couplé à une VMC double flux, le résultat est probant.

R

RT 2012

La RT 2012 ou la RT 2010. C’est la même réglementation qui fait suite à la précédente et actuellement en vigueur, la RT 2005. A la suite du Grenelle de l’Environnement et des lois en tirant les conséquences, un certain nombre de décisions ont été prises sous impulsion ministérielle. Elles devraient aboutir au résultat suivant : une part essentielle des dispositions qui concernent le bâtiment devrait voir le jour, d’ici fin 2009 - mi 2010, sous la forme d’une nouvelle réglementation dénommée «RT 2012», plus ou moins complétée par des actions diverses, dont une réglementation à échéance plus lointaine dite RT 2020.

S

Solaire photovoltaïque

Energie renouvelable utilisant le rayonnement du soleil pour produire de l’électricité.


Solaire thermique

Le solaire thermique permet de produire de la chaleur (à basse, moyenne ou haute température). Les applications les plus répandues sont celles concernant le bâtiment comme la production d'eau chaude sanitaire. La conversion du rayonnement solaire en chaleur se fait grâce au capteur solaire thermique.

V

VMC simple-flux hygroréglable

Ventilation mécanique contrôlée avec débit d’air entrant variable selon l’humidité.
2 types : normale B (avec bouches + entrées d’air hygroréglables) ou microwatt (basse consommation)

VMC double-flux

L’air vicié extrait des pièces humides traverse un échangeur de chaleur qui récupère jusqu’à 90 % des calories pour préchauffer l’air entrant :
1/ Le renouvellement d’air est assuré mécaniquement par insufflation dans les pièces de vie et extraction dans les sanitaires et la cuisine.
2/ L’air neuf est amené dans le logement par les conduits d’insufflation et diffusé par des bouches situées dans le salon et les chambres.
3/ L’air vicié extrait par les bouches des pièces humides traverse un échangeur de chaleur avant d’être rejeté vers l’extérieur.
4/ L’échangeur permet de récupérer jusqu’à 90% des calories de l’air extrait pour préchauffer l’air entrant.
A combiner avec le puits canadien pour d’excellentes performances de chauffage écologique